Le mystère de La cène de Leonard de Vinci

Aujourd’hui Léonard De Vinci est considéré comme un des esprits les plus brillants de la renaissance, par ses inventions il arrive à se projeter dans des temps qui n’existent pas encore, c’est un visionnaire, il semble vivre dans un monde parallèle, et l’on peut se poser la question, si ses œuvres ne contiennent pas des messages cachés, symboliques, uniquement compréhensibles par des initiés.

Lorsque l’on parle de lui, il est considéré comme un « être admirable et céleste «  un peu comme s’il n’était pas comme le commun des mortels.

A travers de tous les symboles cachés dans ses œuvres, ils délivreraient des messages codés, que pouvons déceler  dans  sa « cène » ?

cene

Il reçut de Ludovic Le More, la commande de la Cène pour le réfectoire du couvent de Santa Maria delle Grazie. Elle est l’un des chefs-d’œuvre de Vinci, une  peinture murale de 4,60m x 8,85m exécutée entre 1495 et 1497.

La cène vient du latin cena qui signifie repas du soir, elle est le dernier repas de Jésus avec ses apôtres, au Cénacle à Jérusalem, pour célébrer la Pâque juive. C’est au cours de ce repas que Jésus a institué l’eucharistie, qui chez les chrétiens était étroitement liée à la Transformation du pain et du vin, en corps et sang du Christ. La commémoration de ce repas est appelée « Sainte Cène » par les protestants, « messe » par les catholiques et « Saint Sacrifice » par les orthodoxes.

Officiellement, Léonard de Vinci aura figé l’instant où Jésus révèle aux apôtres, réunis autour de la table, que l’un d’entre eux s’apprête à le trahir, c’est un jour triste où jésus annonce sa mort.

Au niveau composition, remarquons que les 12 personnages autour de Jésus forment 4 groupes de 3, comme les trois mois des 4 saisons,  comme les 12 signes du zodiaque.

On découvre, réellement 4 groupes de trois, bien séparés de Jésus, placé au centre.

 

En comparaison, des autres artistes ayant peints la cène, seul Léonard de Vinci n’a pas isolé judas, le traître, dans son œuvre Léonard le place au milieu des apôtres, et bizarrerie, Jean le disciple préféré est éloigné du Christ, et lui tourne presque le dos , échangeant avec Pierre, un sourire aux lèvres.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s